Moreau Quentin

NORA BOT

Quentin Moreau

Description du projet : Nora Bot est le fruit d’une rencontre entre une start-up du nom de Justinien composée de trois jeunes associés Quentin (élève-avocat), Basile et Louis-Marie et l’association Elle Caetera, dont les deux fondatrices Alexia et Alice travaillent depuis plusieurs années auprès des femmes victimes de violence.
Justinien est née pour faciliter l’accès aux services juridiques et Elle Caetera est une association d’aides aux femmes victimes de violence au sein de laquelle Alexia et Alice mettent à profit leur savoir-faire juridique.
Nora Bot vise un public majoritairement féminin et jeune (15-30 ans) qui utilise souvent les réseaux sociaux pour s’informer. Il s’agit de victimes de cyber harcèlement, d’agressions sexuelles, de harcèlement moral ou sexuel au travail ou dans les lieux publics.

Objectif : Nora Bot veut intervenir sur deux fronts grâce à son service d’assistance : Il s’agit tout d’abord d’offrir un nouveau relais d’information juridique concernant les principales infractions liées aux violences sur les femmes (du cyber-harcèlement jusqu’à l’agression sexuelle) à l’attention d’un public jeune, connecté et habitué aux usages de la communication instantanée. Le chat automatisé permet d’avoir une conversation anonyme et non engageante disponible constamment.

Il s’agit également de permettre aux associations d’aides aux victimes de bénéficier d’une visibilité nouvelle en ligne, et renforcer leur impact en accédant à des victimes jeunes particulièrement exposées à la question du cyber harcèlement. Le service de mise en relation intégré peut référencer des associations sur des critères de proximité géographiques et de domaines de compétence. Les associations partenaires peuvent être directement contactées par le bot grâce à l’envoi d’une requête sur demande. Une plateforme dédiée leur permet de centraliser les demandes formulées et permettre un premier contact direct.

Moyens : Justinien a développé une arborescence juridique orientée sur les différents cas d’usage déjà disponible en Béta sur son interface conversationnelle accessible sur demande. Avec son savoir-faire technique et agile Justinien veut proposer un premier niveau de service fonctionnel dès octobre 2018. Elle Caetera a réalisé un important travail de prospection des besoins auprès des victimes en étudiant les problèmes sémantiques et logiques que doivent intégrer le bot dans sa partie rédactionnelle. Elle a également prospecté le soutien de nombreux partenaires associatifs et notamment celui de la Fondation des Femmes pour assurer la visibilité du projet. Les deux fondatrices travaillent également sur la communication au lancement et sur un plan d’action pour l’animation d’une communauté afin de permettre la viabilité du projet à long terme.

Résultats : Au stade des derniers développements où Nora Bot se trouve, l’intégralité du projet repose sur le temps et le travail investis pour permettre l’émergence de la solution et sa capacité à répondre aux besoins d’informations des victimes. Au stade du lancement et postérieurement, le bot pourra requérir certains financements afin d’assurer la maintenance et l’amélioration de la solution.