Saltzmann Christophe

SANGKER GALLERY

Christophe Saltzmann

Soutien de la création artistique des artistes khmers

Description du projet : 90 % des artistes du Cambodge ont été tués par le régime Khmer rouge. Ce n’est que depuis quelques années qu’une nouvelle génération, curieuse, avide de s’exprimer et talentueuse, permet à l’art contemporain cambodgien de renaitre. Toutefois, dans un pays où la création artistique ne fait pas l’objet d’un soutien marqué, nombre de ces artistes vivent dans une grande précarité et sont souvent dépourvus d’outils de travail ou de lieu d’exposition. C’est pourquoi, avec trois artistes cambodgiens, Christophe Saltzmann a fondé une galerie associative - maison d’art, nommée « Sangker Gallery », à Battambang.

Objectif : Son ambition est de soutenir la création artistique en permettant aux artistes khmers de s’exprimer, d’échanger, de se former mais aussi de tirer des revenus de leurs créations pour en vivre. Les expositions, projections ou autres évènements culturels organisés, toujours en accès gratuit, ont également pour but de participer au développement du pays et à l’émancipation des individus. D’autant plus que, depuis 2015, une politique de réduction des libertés publiques a conduit à un affaiblissement certain de la liberté d’expression au Cambodge. Faire vivre un espace d’art devient alors impératif pour continuer d’évoquer tous les sujets, y compris ceux touchant à l’évolution du pays.

Moyens : Depuis 2014, Christophe Saltzmann consacre une partie de son activité à ce projet en se rendant plusieurs mois par an sur place. Il a apporté alors à l’association une expertise pour assurer son bon fonctionnement (gestion administrative et juridique, relations avec les autorités et les partenaires, protection des droits et libertés des artistes, recherche de financements, etc.).

Résultats : Sangker Gallery émerge aujourd’hui sur la scène artistique nationale comme lieu de création mais aussi de rencontre, notamment avec les artistes étrangers. Les expositions ont permis à des artistes de se faire connaître et trouver de nouvelles opportunités (cinéma…). Les évènements culturels ont également été l’occasion de faire naître des discussions avec les populations locales sur des sujets de société, parfois tabous (déforestation, expropriations, le passé Khmer rouge, etc.).