Défense sans frontières-avocats solidaires

Sensibilisation aux droits des femmes et des enfants

Défense sans frontières – Avocats solidaires

Sensibilisation au droit des femmes et des enfants au Maroc

Description du projet : Le réseau provincial des associations féminines (REPAF) regroupe les responsables de diverses associations marocaines. Il a pour objet de renforcer les capacités de développement des femmes dans la province de Ouarzazate, notamment aux niveaux social, économique et juridique. Ce réseau, et les associations auxquelles il est rattaché, sont confrontés à des problèmes de violation des droits des femmes et des enfants tels que des mariages arrangés concernant des mineur(e)s, des viols, des violences physiques et morales faites aux femmes et aux mineur(e)s, etc.

A l’issue d’une rencontre lors d’un forum international des droits de l’Homme, Mme Zora Abid-Ollivier, présidente du REPAF, a établi une relation de confiance avec Défense sans frontière-Avocats solidaire (DSF-AS) qui l’a amenée à solliciter l’association pour l’aider bénévolement dans sa mission d’information et d’assistance des femmes pour faire valoir leurs droits. DSF-AS a accepté avec grand intérêt.

Les bénéficiaires directs de cette formation sont les 34 déléguées du REPAF et les 11 cadres administratifs qui auront à mener des actions de sensibilisation dans leurs communes respectives auprès des femmes et des enfants, bénéficiaires indirects de la formation.

Objectif : Ce projet a pour objectif de former des déléguées du REPAF afin de leur donner des compétences leur permettant de dispenser des conseils éclairés et une sensibilisation aux droits des femmes et des enfants. Des éléments d’information juridique seront donnés à ces déléguées, afin qu’elles puissent intervenir efficacement pour lutter contre les difficultés que peuvent rencontrer les femmes et les jeunes filles dans cette régions, les aider à se défendre et sensibiliser les populations pour que les comportements évoluent.
Moyens : Une équipe de DSF-AS s’est constituée pour préparer le projet durant 6 mois (décembre 2017- mai 2018). L’équipe a ainsi effectué les recherches nécessaires et créé les outils de formation (programme pédagogique, cas pratique et QCM…) Trois avocats français experts de DSF-AS, assistés de 6 co-formateurs/traducteurs marocains, ont réalisé cette formation à Ouarzazate, du 23 au 29 juin 2018.

Résultats : L’impact de l’association est pluriel. Sur le plan juridique elle porte la formation sur le droit des femmes et des enfants. Coté éducatif, elle encourage à changer les comportements vis-à-vis de ces populations. Sur l’aspect social, elle améliorera les conditions vie d'une partie de la population. Enfin, un impact international, contribuant au renforcement de l’état de droit au Maroc.