Vigo

Engagement militant individuel et collectif auprès d’ONG et des plus démunis

Cabinet VIGO

Engagement militant individuel et collectif auprès d’ONG et des plus démunis

Description du projet : L’action pro bono de VIGO résulte d’engagements à la fois individuels et partagés des collaborateurs et associés, motivés par les convictions de chacun et une ferveur commune pour la défense des droits de l’homme. Cette action s’inscrit par ailleurs en cohérence avec leur vocation, notamment par l’application quotidienne de la valeur de désintéressement du serment d’avocat.

Il s’agit d’un engagement militant, individuel et collectif, qui participe à la dynamique du cabinet et à l’épanouissement de ses membres. En ce sens, il ne s’agit pas d’une action ponctuelle, mais d’un engagement quotidien, sur le long terme. Aussi, la présente candidature a vocation à présenter, non pas une intervention spécifique et révolue, mais l’ensemble des actions pro bono mises en œuvre par le cabinet VIGO.

Objectif : L’activité pro bono de VIGO est entièrement consacrée aux droits de l’homme et au droit pénal.  En premier lieu, VIGO intervient depuis plusieurs années pour le compte d’associations à but non lucratif ou d’ONG, telles que la Fédération Internationale des Droits de l’Homme (FIDH), le Mouvement du Nid (association de lutte contre la prostitution) et l’Association des Avocats pour les Droits de l’Homme (AADH), à laquelle VIGO est adhérent.

Plus récemment, VIGO a également souhaité s’engager aux côtés de l’ECPAT (ONG luttant contre l’exploitation sexuelle des enfants à des fins commerciales), l’association Hors la rue (soutien aux mineurs étrangers en difficulté), Reporters sans frontières, l’association Agir contre la prostitution des enfants (ACPE), l’association NOTRE AFFAIRE A TOUS (engagement dans la lutte contre le réchauffement climatique).

En second lieu, VIGO s’engage dans la défense pénale pro bono des personnes physiques démunies, les avocats du cabinet intervenant fréquemment au titre de l’aide juridictionnelle ou de la commission d’office. Le cabinet compte ainsi un Secrétaire de la Conférence et deux anciens Secrétaires de la Conférence du Barreau de Paris.

Moyens : L’action de VIGO se traduit notamment par des formations en matière de droits de l’homme, des consultations juridiques ou encore la défense des intérêts de personnes morales et de particuliers dans des procédures judiciaires. L’activité pro bono de VIGO mobilise l’ensemble des membres du cabinet (associés, collaborateurs, stagiaires, élèves-avocats, assistants de justice), sur la base du volontariat. Aucun seuil, minimum comme maximum, n’est fixé par VIGO s’agissant des heures à consacrer à l’action pro bono. A titre d’exemple, VIGO est intervenu pour représenter la FIDH au procès d’assises en appel des deux bourgmestres rwandais Octavien NGENZI et Tito BARAHIRA, de mai à juillet 2018, mobilisant à temps plein un collaborateur et un stagiaire du cabinet (9 semaines d’audience soit près de 460 heures de travail).

Résultats : Les résultats de l’engagement pro bono de VIGO se mesurent à la satisfaction des associations et ONG dont le cabinet est partenaire, qui font appel à leur assistance sans discontinuer depuis plusieurs années et incitent d’autres organismes à les solliciter.